Passer au contenu principal
Équipement de chantier Hitachi – Amérique du Nord

Une passion pour la location

21 juin 2021

Woody Weld, président, directeur général et président du conseil d'administration d'ACME Lift Co. et son équipe connaissent parfaitement le secteur de la location. Qu'elle soit programmée à l'heure, au jour ou à la semaine près, chaque excavatrice Hitachi du parc de l'entreprise arrive là où elle doit être, quand elle doit y être, et ce, partout aux États-Unis. Ces opérations précises sont motivées par la passion de M. Weld pour la location et ses plus de 45 années d'expérience dans le secteur.

Woody Weld, directeur général d'ACME Lift Co.

Jetez un coup d'œil au bureau éclectique de Woody Weld chez ACME Lift Co. (ACME) à Mesa, en Arizona...  impossible de ne pas se poser de questions. Il ressemble à un musée, rempli de souvenirs et d'artefacts; des photos et livres à une grande sculpture de dragon, robots et figurines de voitures.

« Mon bureau est le reflet des personnes que j'ai connues et de tout ce qui s'est passé au cours de mes 45 années d'activité », explique M. Weld, président, PDG et président du conseil d'administration d'ACME. « Ce sont des choses que les gens m'ont données ou qui ont une histoire et un lien avec l'entreprise ou ma vie ».

L'expérience de M. Weld dans le secteur de la location a contribué à l'idée de cofonder ACME en 1997.

« Je travaillais pour une grande entreprise de location et nous avons obtenu un contrat pour construire un stade », raconte-t-il. « Nous obtenions l’ensemble du contrat; tous les chariots élévateurs, l’équipement de terrassement, les grues, tout ce qu’ils voulaient. Et nous avons été à court d'équipement. Nous n'avons trouvé aucun endroit où louer de l'équipement récent à court terme que nous aurions pu donner à nos clients afin de conserver notre relation avec eux et de ne pas perdre cette relation à l'avantage d'une autre entreprise de location. »

Après avoir compris les besoins du secteur en matière de locations à court terme, M. Weld a décidé d'offrir une solution.

« Nous avons commencé avec l'idée que les entreprises de location pourraient partager leur infrastructure avec nous si nous résolvions des problèmes pour elles », affirme M. Weld. « Nous avions peut-être 40 machines et quelques centaines de milliers de dollars, et nous avons construit ACME pour en arriver là où nous sommes aujourd'hui. »

Partenariat avec Hitachi

Aujourd'hui, ACME est la plus grande société de location en gros au monde, avec un parc de 450 millions de dollars comprenant des nacelles élévatrices, des télescopiques, des compresseurs d'air portables et de l'équipement de terrassement, dont récemment des excavatrices Hitachi.

En mars 2018, Hitachi Construction Machinery Co., Ltd. (HCM) a acquis une part de 33,3 pour cent d'ACME. L'entreprise commune permet aux entreprises de location d'équipement de construction de détail d'accéder aux excavatrices Hitachi par le biais de l'activité de relocation d'ACME. ACME sert aussi bien les grandes entreprises de location que les petites entreprises indépendantes.

« J'ai eu beaucoup de partenaires commerciaux et beaucoup de fabricants dans ma vie », dit M. Weld. « Hitachi est la meilleure entreprise avec laquelle j'ai jamais travaillé, en matière de collaboration et d'accomplissement des tâches qu'elle nous confie. »

Les excavatrices Hitachi d'ACME vont de la ZX130-6 à la ZX470LC-6. L'entreprise achète également des équipements Hitachi d'occasion par le biais du réseau de concessionnaires Hitachi.

« Nos clients ont réagi de manière très positive au fait que nous offrions la marque Hitachi », explique M. Weld. « Et les machines sont excellentes. Hitachi fabrique des produits d'une qualité spectaculaire. Cette année, nous ajoutons à notre parc des produits Hitachi d'une valeur d'au moins 40 millions de dollars ».

Le centre de crise

Bien que le parc d'ACME comprenne environ 300 excavatrices Hitachi, vous ne verrez aucune de ces machines si vous visitez le siège de l'entreprise. Et c'est une bonne chose : partout aux États-Unis, chaque excavatrice est là où elle doit être quand elle doit être là.

« La machinerie ne sert pas à grand-chose si elle reste ici », s'exclame M. Weld. « Elle se trouve dans les parcs des entreprises de location ou dans nos parcs de dépôt locaux dans les marchés où nous savons qu'il y a de l'activité et de la demande, de sorte qu'elle peut être livrée rapidement. »

Cette distribution en temps voulu est due au centre de crise d'ACME. Au lieu d'avoir des services séparés pour gérer la logistique, le service, le fret, les pièces détachées et les ventes, ACME les a regroupés au siège social dans un seul espace appelé le « War Room ». Le « War Room », ou centre de crise, fonctionne comme un centre d'opérations rationalisé conçu pour fournir des renseignements en temps réel sur l'équipement et un point de soutien unique pour les clients.

« Le centre de crise est un peu comme un aquarium, dans la mesure où toutes les disciplines nécessaires à l'accomplissement de notre travail sont réunies dans ce seul espace », explique M. Weld. « Tout le monde travaille ensemble pour résoudre les problèmes des clients en temps réel. Un client peut appeler ACME et louer une machine, réparer une machine, obtenir des pièces pour une machine ou déplacer une machine avec un seul appel téléphonique passé dans une seule pièce.

L'ensemble du parc d'ACME, y compris ses excavatrices Hitachi, est équipé de la télématique pour surveiller la disponibilité et l'utilisation de l'équipement.

« Nous ne recevons pas d'appels téléphoniques de personnes qui se demandent ce que nous avons en stock », dit M. Weld. « Nos clients appellent, et ils ont besoin de quelque chose tout de suite. La carte du centre de crise est en fait une carte thermique des endroits où il y a du travail. Si le golfe est occupé, les machines y sont. Après les grands incendies en Californie, ils avaient besoin d'équipement de terrassement pour le nettoyage. Les machines vont là où se trouve le travail. »

Selon M. Weld, le secret du service clientèle d'ACME réside dans la débrouillardise de ses employés.

« L'une des choses les plus importantes que j'enseigne aux gens lorsqu'ils commencent à travailler chez ACME c'est que nous ne connaissons pas la réponse à toutes les questions. Ce que nous savons faire, c'est apprendre », déclare-t-il. « ACME est synonyme d'apprentissage. Il s'agit de trouver la réponse très rapidement. Le but de cet endroit est de faire disparaître les problèmes des clients. »

Un secteur en pleine évolution

Le succès de M. Weld ne vient pas seulement de son expérience du secteur, mais aussi de sa force d'adaptation. Lorsqu'il a fait ses débuts dans le secteur, la location était une activité mensuelle. Une entreprise créait une liste de machinerie et apportait tout l'équipement sur le chantier le premier jour. L'équipement du parc était utilisé au fur et à mesure de l'exécution des travaux. Ce processus a considérablement évolué au fil des ans, et en se concentrant sur la logistique, Weld s'assure qu'ACME reste un chef de file du secteur.

« Aujourd'hui, il existe des algorithmes, des systèmes de gestion des produits et des personnes hautement qualifiées qui sortent des programmes de gestion de la construction », dit M. Weld. « Ces personnes gèrent à l'heure, au jour et à la semaine près. Les clients disent : « Je le veux le jeudi à 9 h 00 du matin et je veux que ce soit parti le vendredi. Et je veux le récupérer le jeudi suivant. » Cela devient plus une affaire de logistique qu'une affaire de location. »

Le charismatique M. Weld va de l'avant et s'assure d'avoir les meilleurs éléments dans son équipe.

« Cette entreprise est axée sur les gens », affirme-t-il. « Il s'agit des relations que nous entretenons avec nos clients et des interrelations avec tous les membres de notre équipe. Et j'essaie de m'assurer que nous faisons la bonne chose tous les jours et que nous allons dans la bonne direction. »

M. Weld confie que ce sont ces relations, ainsi que le travail à multiples facettes, qui le poussent à revenir.

« Je fais ce travail parce que j'aime passionnément m'impliquer », dit-il. « Je suppose que la chose à laquelle on pense en vieillissant, c'est qu'on veut rester pertinent. Je veux avoir un but, être pertinent. Je peux enseigner le métier aux jeunes. Les clients ont des problèmes que nous pouvons résoudre. Les fabricants ont des problèmes; nous pouvons leur apporter une solution. C'est peut-être pour ça que ça me passionne, car c'est assez épanouissant. »